Smoothie énergisant, coloré, vitaminé… un atout santé

Un smoothie vert, rouge, rose… qui ne s’est jamais laissé tenter par cette boisson appétissante et rafraîchissante ?

Rien de plus facile aujourd’hui !

• Un mixeur et quelques fruits… tous les mélanges sont permis ! : c’est un excellent moyen de faire découvrir et apprécier les fruits (et certains légumes) aux enfants, et aux adultes récalcitrants.
• Une pause dans un des bars à smoothies que l’on voit apparaître dans les grandes villes : c’est une boisson évidemment bien meilleure pour la santé qu’un soda chimique et sucré !
• Un mélange tout prêt acheté en grande surface : cette solution de facilité est la moins intéressante, puisque les vitamines naturellement présentes auront subi transport, lumière, voire chaleur, avant d’arriver dans le verre.

Les milliers de recettes et vidéos qui circulent pour expliquer comment faire un smoothie montrent un réel engouement pour cet aliment. L’explication est peut-être dans l’étymologie de ce mot !

Le néologisme « Smoothie » provient d’un mot emprunté à l’anglais et est issu de l’adjectif « smooth », qui a plusieurs traductions : lisse, doux, harmonieux, onctueux, moelleux… et paisible !

Quel magnifique résumé des sensations éprouvées quand on déguste cette boisson !

La couleur apportée par les fruits et légumes a aussi un impact déterminant sur l’envie du consommateur : le plaisir des yeux est immédiat, et conditionne souvent le plaisir gustatif !
Les asiatiques (comme à Okinawa : Y a-t-il du gluten dans le régime Okinawa ?) dont on apprécie l’équilibre alimentaire, attachent beaucoup d’importance à colorer leurs plats, pour apporter joie, énergie et sérénité au moment des repas.
Les bienfaits des smoothies, avec leurs vitamines, minéraux et oligo-éléments, ne sont plus à prouver aujourd’hui.

Mais en composant mes smoothies, j’ai découvert 2 atouts santé indispensables :
– Un excellent « détoxifiant » : je l’utilise en remplacement d’un repas après un weekend trop festif, avec des excès alimentaires
– Un « booster » énergétique : en cas de fatigue, baisse de tonus… pour le petit-déjeuner, ou juste pour le plaisir !

A condition de respecter la règle des 6 ingrédients :

1) Du doux pour l’onctuosité

– banane
– mangue
– raisin
– papaye
– figue fraîche
– lait ou purée d’amande
– lait ou crème de coco
– lait de riz
– lait de châtaigne
– lait de noisette

2) Du vert pour les antioxydants

– Quelques feuilles de mâche, jeunes épinards, chou kale, pissenlit, menthe, basilique…
– Quelques brins de persil
– Des algues : wakame, salicorne

3) De l’acide, ou semi-acide pour les vitamines

– Pomme
– Cerise
– Orange
– Clémentine
– Kiwi
– Framboise
– Ananas
– Pêche
– Myrtille
Etc…

4) Du sucre naturel pour l’énergie… et les gourmands, en quantité raisonnable

– Miel
– Sirop d’agave
– Sirop d’érable
– Fruits secs : figues, raisins, dattes, cranberries

5) Du peps pour le tonus

– Jus de citron
– Thé vert
– Des épices : gingembre, piment, curcuma, cannelle, cardamome, etc…

6) Des graines et/ou fruits à coque pour les protéines et les bonnes graisses

– Lin
– Chia
– Chanvre
– Amande
– Noix (pécan, macadamia, cajou…)
– Noisette

Etc…

Mes conseils :

• Il est préférable d’utiliser au maximum des produits bios, pour éviter un concentré de pesticides et autres toxiques indésirables. On peut dans ce cas garder la peau de certains fruits (pomme par exemple).
• Les fruits et légumes doivent être choisis mûrs et de saison.
• La teneur en eau du smoothie doit être adaptée selon les goûts : s’il est trop épais (ce qui peut rebuter les enfants par exemple), on l’allonge avec de l’eau, un jus de fruit pressé, un lait végétal, du thé…
• Pas de lait dans les smoothies ! Sinon, c’est un milkshake… et puis, le lait et moi, on n’est pas copains !
• Si on aime le boire froid, on utilise des fruits congelés ou on ajoute quelques glaçons : à condition d’avoir un mixeur suffisamment puissant pour broyer tout ça.
• On le consomme immédiatement, pour garder tous les bienfaits, et éviter la dissociation des différents composants.
• Pour faciliter le mixage, on commence par les éléments les plus riches en eau. Pour les graines et fruits à coque, il faut les moudre au préalable.

En bonus, une de mes recettes de smoothie préférée :

Et surtout, on prend le temps de déguster le smoothie ! Et toi, quelle est ta recette préférée ?

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •