4 autres farines sans gluten + une recette

Suite à vos commentaires  à propos de cet article : 18 farines sans gluten pour remplacer la farine de blé, me signalant encore d’autres farines sans gluten (ce qui confirme que Dame Nature est très généreuse avec les Hommes !), j’ai décidé de compléter l’information.

 N’hésitons donc pas à diversifier notre alimentation, surtout quand on sait que c’est meilleur pour notre santé !

Voici la suite de la « saga » des farines sans gluten, avec :

  • Un complément pour lister 4 autres farines sans gluten : cela en fait 22 ! Qui dit mieux ?
  • Le premier épisode de ma série « découvrons ces farines » : je proposerai régulièrement une recette pour montrer un exemple de ce qu’on peut réaliser avec ces farines originales

Complément

  • La farine de teff

Le teff est une graminée qui ressemble au millet, et qui est cultivée presque exclusivement en Ethiopie, où elle constitue un aliment de base. Ses petites graines sont en effet utilisées pour préparer une galette (l’injera) et de la bière (tella). Contrairement au blé, le teff n’a subi aucune modification génétique.

Sa saveur « noisette » en fait la farine idéale pour les pâtisseries : crêpes, muffins et gâteaux. Mais on peut l’incorporer dans un mélange pour la pâte à pain ou les panisses.

  • La farine de sorgho

Le sorgho est une graminée largement utilisée en Europe… mais pour les animaux ! Ses graines sont un aliment de choix dans les élevages de volailles, el la plante ensilée entière sert de fourrage.

En Afrique et en Inde, le sorgho est cuisiné comme du riz avec la graine entière, ou broyé sous forme de farine qui peut servir à préparer :

  • des gâteaux
  • des galettes de pain
  • des bouillies données aux enfants et personnes âgées ou malades
  • du couscous : on l’humidifie et on l’agglomère du bout des doigts
  • du pain en la mélangeant avec de la farine de riz et de manioc
  • des galettes salées

Elle est maintenant beaucoup produite aux Etats-Unis, mais il est difficile d’en trouver en France : il faut la chercher dans les boutiques spécialisées en produits africains et arabes.

  • La farine d’igname

Appelée « foutou », cette farine est fabriquée à partir d’un légume exotique, l’igname. C’est un tubercule farineux, comme la patate douce ou la pomme de terre, mais dont toutes les variétés (une centaine) ne sont pas toutes comestibles, et qui pousse dans des régions chaudes et humides d’Afrique.

Cette farine semble particulièrement adaptée à la fabrication du pain. Une recette traditionnelle africaine consiste à mélanger de la farine d’igname avec de l’eau (ou un bouillon de légumes) à part égale, pour former une boule de pâte qu’on farcit ensuite avec des légumes et/ou de la viande.

Comme pour le sorgho, il faut s’orienter vers les épiceries africaines pour la trouver.

  • La farine de fenouil

Quand j’ai lu cette proposition, j’ai d’abord cru à une plaisanterie, car pour moi, la farine de fenouil n’était utilisée que … pour la pêche, dans les mélanges pour amorcer et appâter les poissons !

Et puis, cela m’a intriguée, donc j’ai cherché des recettes et j’ai trouvé la recette de ferradura, biscuit traditionnel portugais, où on ajoute de la poudre de fenouil (pas vraiment de la farine !), pour sa saveur particulière, associée à la cannelle.

La poudre de fenouil est aussi largement utilisée dans la cuisine marocaine, pour parfumer les tajines.

L’intégrer dans une tarte aux légumes, ou un cake à base de poisson, ajoute une touche originale et parfumée.

Episode 1 : la farine de souchet

Moelleux poire chocolat issu de farines de souchet, sans gluten et sans lait

Moelleux poire chocolat à la farine de souchet, sans gluten et sans lait

 

Ingrédients :

  • 100 g de farine : 70 g de farine de riz + 30 g de farine de souchet
  • 3 œufs
  • 250 ml de lait végétal (le lait d’amande est idéal)
  • 30 g de crème végétale (idem pour la crème d’amande)
  • 60 g de sucre (blond de préférence)
  • 40 de chocolat pâtissier (noir et sans gluten)
  • 2 ou 3 poires selon la taille
  • 1 pincée de sel

Préparation :

  • Mélanger les ingrédients liquides : lait, crème, œufs
  • Ajouter les farines, le sucre, le sel
  • Peler les poires et les couper en morceaux
  • Les disposer au fond des moules : individuels dans cet exemple
  • Parsemer de copeaux de chocolat, qu’on peut obtenir avec un économe à légumes par exemple (ou un mixeur)
  • Verser la pâte
  • Laisser cuire 35 minutes à 180°C en surveillant : dans le cas d’un moule unique, le temps de cuisson sera allongé de 10 minutes environ.

A bientôt, avec une autre farine !

  •  
    1
    Partage
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •