La saga des farines sans gluten – partie 9 : les muffins à la farine de sorgho

  • Muffins sans gluten, sans sucre ajouté et sans lait, à la farine de sorgho

Episode 8 de la saga des farines sans gluten : les muffins à la farine de sorgho

Que s’est-il passé à l’épisode précédent ?

Muffins sans gluten, sans sucre ajouté et sans lait, à la farine de sorgho, à la pomme et aux noix

Le sorgho est la cinquième céréale cultivée dans le monde, surtout en Afrique et en Asie.

Le sorgho est essentiellement utilisé dans l’alimentation animale en Europe. Il représente une alternative intéressante à la culture de maïs, dans des régions touchées par la sécheresse : ses longues racines peuvent aller chercher de l’eau en profondeur dans la terre.

Mais il est peu connu dans la cuisine occidentale.

Pourtant, c’est une excellente source de fer, phosphore, vitamine B1, potassium et protéines.

Son goût naturellement sucré en fait un ingrédient de choix pour la pâtisserie, en permettant de limiter l’ajout de sucre (voire de le supprimer !). Sa teinte légèrement rosée donne une couleur appétissante aux gâteaux.

Ingrédients :

  • 120 g de farine de sorgho
  • 40 g de farine de riz
  • 120 ml de lait végétal
  • 70 ml d’huile d’olive
  • 20 g d’eau
  • 1 pomme bio
  • 40 g de cerneaux de noix
  • 1 sachet de levure sans gluten
  • 1 œuf

Préparation :

  • Mixer grossièrement la pomme et les cerneaux de noix
  • Mélanger avec les ingrédients secs : farine de sorgho et de riz, levure
  • Incorporer l’œuf, puis les liquides : lait, huile et eau
  • Bien mélanger
  • Répartir la pâte dans des moules à muffins
  • Faire cuire au four 30 minutes à 180°C

La minute exotique !

Le sorgho est une céréale très présente au Rwanda… et utilisée pour la fabrication d’une boisson très populaire : la bière, souvent préparée artisanalement dans les familles.

Cette boisson a une fonction sociale, car on l’offre aux visiteurs, ou dans les cérémonies, dans un récipient commun (une calebasse) avec des pailles.

Un célèbre dicton rwandais précise que le panache n’est pas le sorgho…

 Que faut-il comprendre ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire